14 mai 2012

7 - Flashbacks & souvenirs

J'ai souvent des flashbacks. Parfois, ils me frappent l'esprit, parfois, ils me nourrissent pour me motiver à être la meilleure car ma survie en dépend. Etre la plus intelligente, plus maline, plus rapide, plus forte... pour ne pas finir comme les autres..

Je n'ai pas eu une vie facile. Je n'ai pas été élevée dans l'amour depuis la mort de ma mère, quand j'avais 10 ans et demi... Mon père a battu ma mère, l'insultait.. Quand elle est partie, c'est moi qui ait été abusée au quotidien. Il y a des gens qui sont morts...

femme-84926 

Après le décès de ma mère, je vivais dans un pays musulman durant 8 ans où j'étais devenue une cible (avec mes amis juifs et occidentaux ) d'attentats terroristes après le 11 septembre, dans mon lycée... comme si la violence à la maison ne suffisait pas ! La guerre...

Ma Mamie maternelle  m'Aimait.. mais cette grande Dame prenait de l'âge et devenait vulnérable. Mon papi paternel aussi m'aimait mais mon père lui a très vite interdit de me voir. Mon papi était un vétéran de la légion étrangère française. Un Homme droit, protecteur..

La seule tante qui me reste est une control freak qui refusait avec obstination d'admettre ses contradictions rigides + qu'elle a un problème psychologique.Peut-être a-t-elle changé ? Peut-être s'est-elle faite soignée ? Elle m'a dit qu'on aurait dû faire stériliser ma mère deux jours après la mort de ma Mamie. Elle me l'a redit plus tard mais je lui pardonne. 

Je lui ai juste écrit il y a quelques mois pour le lui dire et que j'espérais, sincèrement, qu'elle soit heureuse en dépit de tout ce qui s'était passé. Elle m'a répondue en me présentant des excuses si elle m'avait blessée, jugée.. Je les accepte mais je ne veux pas qu'elle m'approche davantage. Je n'ai pas confiance. Par exemple : Après que je lui avais annoncé que Mamie avait un cancer, son 1er réflexe a été d'appeler la banque pour tenter d'obtenir le contrôle de ses comptes en banque ( sans le dire ni à ma grand-mère, ni à moi dont j'étais responsable.. ). 

Je juge les gens d'après leurs actions... Jamais il ne me serait venu à l'idée d'aller à la banque tout de suite après avoir appris qu'il restait 2-3 mois à vivre à quelqu'un que j'aime.

Puis, elle a donné aux pompes funèbres une robe que ma grand-mère détestait et n'avait jamais porté, la faisant enterrer dans un habit qu'elle n'aurait refusé mettre de son vivant.. Elle m'a mentie juste avant, me disant qu'elle donnerait aux croques-morts une tenue avec un pantalon que Mamie aimait mettre... Elle n'était pas triste le jour de l'enterrement, ni la plupart de mes cousins d'ailleurs avec lesquels elle parlait de vacances, de l'école et plaisantaient... Moi, j'étais en larmes, je n'arrivais pas à manger et encore moins à accepter de "boire un pot" juste en face du cimetière en parlant de la scolarité de mes petits cousins... 

On était que 2 dans la famille à pleurer Mamie et être triste, ce jour là... Un de mes cousins m'a courru après, dans la cour de l'église, pour me parler du partage de l'héritage... Mamie n'était pas encore enterrée... Aucun respect, aucun... 

Je n'ai aucune confiance en eux ni en elle... aucune ! Elle m'a prouvée plusieurs fois par le passé qu'elle faisait des coups bas dans le dos. Je juge les gens d'après leurs actions. Les actes ne mentent pas !

J'ai été élevée par des gens qui m'ont fait comprendre que j'étais un être inférieur, que mon existence ne valait rien du moment où je devenais inutile ou/et si je présentais un dysfonctionnement et qu'il était légitime que je sois alors supprimée dans ces derniers ou " au mieux", prise en charge jusqu'à me retirer ma liberté et droits ( de posséder mon héritage, par exemple ). Ainsi, par exemple, mon père affirmait que mon argent et mon corps lui appartenaient et qu'il avait le droit d'en faire ce qu'il veut et que je devais la fermer. Le jour où j'ai "osé" me révolter en disant que c'était à moi, pas à lui, il a tenté de m'agresser ; lui pensait que c'était son droit le plus légitime... 

Je sais aujourd'hui que c'est faux. C'est un gros ramassis de connerie même... Je suis un individu, libre, digne et j'ai droit au respect, comme tout être humain. 

Cependant, je ne perds jamais à l'esprit que de nombreuses personnes ont cette tendance malsaine à rabaisser autrui pour s'élever et qu'ils n'hésitent pas à chosifier leurs proches. Dans les cas les plus extrêmes, cela peut aller jusqu'au meurtre, par exemple.

Ma situation d'orpheline constitue une position vulnérable qui, bien souvent, attire ce genre de pervers. J'ai été violée en 2004 par un voisin en qui j'avais confiance et qui a profité de ma situation avec opportunisme pour... Bref.... Cette ordure est mort..

Mon père disait que les enfants étaient comme les chiens : " ça se dresse ". J'étais un "ça", aujourd'hui, je suis un " je". Avant, j'étais une esclave familiale méprisée, aujourd'hui, une survivante après s'être échappée. 

Il y a des jours où je lui pardonne, il y a des jours où je suis furieuse contre lui et tout le mal qu'il a répandu... Sans son dressage, son harcèlement, une tentative d'agression et ses menaces, je n'aurais jamais été la proie d'un prédateur sexuel qui a joué une comédie en prétendant vouloir me protéger, par exemple...

Des fois, j'ai la haine contre mon père mais la haine est un sentiment négatif qui brûle inutilement trop d'énergie alors que celle-ci pourrait être utiliser à me construire et à créer. Il faut économiser toutes ses énergies ( émotionnelles, financières, matérielles etc...) et les concentrer pour survivre. Et vivre, aussi...  

A part ma Mamie qui m'Aimait et croyait en moi, des gens extérieurs ont essayé de m'aider mais leur marge de manoeuvre était limitée. J'étais vraiment dans la merde... Là, ça va.. mais pour combien de temps encore ??...

Que me réserve l'avenir ?... Je vais réserver ces billets pour la Thaïlande. Envie de m'évader...

Posté par dancingintherain à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 7 - Flashbacks & souvenirs

Nouveau commentaire